Marinette Bonnert

Interview

Le 6 juin prochain, le Centre culturel de Gerpinnes accueillera la quatrième édition de Folk en fête. Pour découvrir cet événement festif et familial, nous laissons la parole à Marinette Bonnert, l’initiatrice du projet.

Bonjour Marinette, tout d’abord, pouvez-vous nous parler de vous?

Je suis musicienne et danseuse de musique traditionnelle, aussi appelée folk. C’était ma passion, c’est devenu mon métier. Je joue donc de l’accordéon diatonique dans plusieurs groupes, et j’enseigne aussi cet instrument. J’ai commencé assez jeune, vers 12 ans. Et l’accordéon ne m’a plus jamais quitté.

Vous êtes l’initiatrice de Folk en fête au Centre culturel de Gerpinnes. Pouvez-vous nous expliquer la genèse de ce projet ?

Après être partie en Autriche pendant 5 ans, je suis revenue en Belgique, à Acoz. J’ai toujours organisé des bals, des stages de danses ou de musique, des cours,… Et j’ai donc cherché un moyen de faire connaître cette musique traditionnelle et surtout les bals folks qui vont avec ! Je pense que ce sont des soirées qui devraient être plus connue du grand public. Il y a beaucoup de convivialité. Les danses sont souvent collectives, pas trop difficiles, et on peut les expliquer facilement. Très vite, on peut rentrer dans la danse et la partager. Ce sont des soirées où on peut rencontrer les gens, et s’amuser ensemble. J’avais envie d’organiser cela près de chez moi, car dans mon métier, les bals pour lesquels je joue, sont plutôt à l’étranger.

Comment le partenariat avec le Centre culturel a vu le jour ?

J’habite à 2km du centre culturel. Je suis passée expliquer cette envie d’organiser un bal folk dans la région. L’idée leur a plu. Et ils ont tenté une fois l’expérience, et en ont été heureux. D’autres éditions ont eu lieu. Moi, je ne fais que choisir les groupes, c’est le centre culturel qui gère toute l’organisation, et c’est très agréable comme collaboration. Merci à eux.

En quoi Folk en fête est différent d’un autre festival folk belge?

Bien qu’il y ait des bals folks assez régulièrement en Wallonie, il n’y a en fait que peu festivals dédiés au danses folks, entre autre le Festival de Marsinne et Le Bals et Roses. Pour Folk en Fête, nous avons pensé à un mini-festival d’une journée, combinaison entre le bal folk et quelques stages. Cette année préparé, en amont par des cours de danses pour adultes en soirée, et pour enfants dans les écoles. Le but est de toucher le public local à côté des habitués des bals folks qui viennent car ils connaissent les groupes.

Que nous réserve cette nouvelle édition ?

Cette année, nous avons proposé à un groupe d’Alsace, Au gré des Vents, de venir jouer et montrer leur danse. Ce sont des danses qui me plaisent particulièrement car elles sont rassembleuses et permettent à tout le monde de rentrer dans la danse. Ca sera aussi l’occasion pour moi de montrer mon nouveau groupe belge Folk à Donf. Nous n’avons pas encore joué à Gerpinnes !

Pouvez-vous nous décrire les groupes et activités proposés ?

Il y a le stage d’accordéon, donné par moi-même. C’est un stage qui est destiné à des accordéonistes ayant plusieurs années de pratique. Je travaillerai sur des morceaux et leur arrangement pour porter la danse. Il y a le stage de danses avec Au Gré des Vents, d’Alsace, qui est une occasion unique (ils ne viennent pas souvent en Belgique) pour apprendre dans le calme les danses en rond d’Alsace. Ces danses seront redansées le soir bien entendu. Le bal pour enfants est toujours un moment fort : les enfants ayant eu des séances de danse sont contents de danser avec de la musique live les danses qu’ils connaissant. Pour les autres et leurs parents, c’est l’occasion de rentrer dans des danses-jeux où le plaisir et la rencontre sont les maitres. Et pour le bal du soir, je risque de me répéter 😉 C’est un bal folk avec 2 groupes, Au grés des Vents d’Alsace, et Folk à Donf, les locaux. C’est une soirée pour danser ensemble et s’amuser sur de la chouette musique. Toutes ces activités se passent au même endroit et permettent d’investir aussi l’extérieur des salles grâce à des jams improvisées, grâce à des musiciens participants.

Pourquoi ce choix de groupes ?

Chaque année, nous cherchons des groupes qui ont des musiques et des danses liées à une région. Il y a déjà eu la Bretagne, la Catalogne, le Poitou, et cette année c’est l’Alsace à l’honneur. Et chaque année, nous trouvons aussi important de faire un jouer un groupe belge.

Comment Folk en Fête a évolué aux fils des années ?

Chaque année a connu des petites évolutions, des cours de danses pour les enfants, ou pour les adultes, ou un concert (l’année passée). Je trouve que le concept était déjà bien au départ. Il y a juste des changements en rapport avec des opportunités.

Y-a-t ’il un public folk à Gerpinnes ?

Oui, il y a des gens qui connaissent. Il y a d’une part des gens qui dansent dans des groupes de danses traditionnelles, et d’autres du milieu folk qui dansent dans des bals et font parfois beaucoup de km pour trouver des endroits où danser. Ils sont contents de trouver un bal près de chez eux. Contrairement à ce que l’on croit souvent, ce ne sont pas des “danses de vieux” et l’on retrouve de plus en plus de jeunes séduits par l’ambiance des bals. L’attrait des jeunes pour le folk est un peu moindre en Wallonie, qu’en Flandre, France ou même beaucoup de pays d’Europe mais il y en a pas mal qui y goutent et accrochent. C’est comique, c’est un mouvement qui vient de fin des années 60, début 70 et qui se renouvelle depuis. A côté de cela, tous les enfants touchés par les cours de danses dans les écoles entrainent leurs parents. Les cours de danses pour adultes permettent aussi à des personnes qui voudraient s’y connaître mieux de venir danser. Plusieurs personnes du coin y sont inscrites suite aux précédentes éditions.

Que souhaitez-vous pour l’avenir ?

Que cet événement puisse devenir une fête « locale », que des gens aient envie de jouer cette musique et d’organiser d’autres fêtes qui reprennent aussi ces danses… Il pourrait y avoir des bals folks plus réguliers. On un autre Folk en Fête en hiver ?? L’idée de développer le projet et de donner envie de faire des rencontres entre les danseurs et les musiciens du coin. Les concerts pourraient aussi faire leur apparition : c’est une chose de danser sur de la musique live, et de l’écouter avec attention. En concert les musiciens peuvent développer toute leur créativité.

Pour terminer, pourquoi les gerpinnois devraient participer à folk en fête ?

Un bal folk à Gerpinnes, c’est une fois par an! C’est Folk en Fête! Il y a une super ambiance entre les danseurs habitués, ceux qui ont suivis les stages de danses, ceux qui débarquent. Pendant une journée, on peut apprendre et danser des danses traditionnelles qui, cette année, viennent d’Alsace et donnent la place à chacun. Venez vivre l’expérience d’être dans un endroit où il y a des danses collectives, des musiciens qui jouent sur scène, où il est possible de rentrer dans les danses avec 2 mots d’explication.

Merci.

[INTERVIEW] Marinette Bonnert

14 avril 2020|0 Commentaire

Le 6 juin prochain, le Centre culturel de Gerpinnes accueillera la quatrième édition de Folk en fête. Pour découvrir cet événement festif et familial, nous laissons la parole à Marinette Bonnert, l’initiatrice du projet.

Folk en fête 2019 – 3e édition

21 mars 2019|0 Commentaire

La troisième édition de Folk en Fête revient au Centre culturel. Pour l’occasion, nous vous proposons non plus un mais deux jours dédiés aux musiques et danses traditionnelles.